Paumée à Paris

Girly, sassy and geek

Mon nouveau geste Beauté Lamazuna

J’ai dernièrement découvert un produit magique, pour le démaquillage : les lingettes démaquillantes Lamazuna.

Ces lingettes sont des lingettes réutilisables qui permettent de se démaquiller à l’eau.

Au début j’étais dubitative : se démaquiller à l’eau c’est un peu une utopie pour moi.

La première utilisation de la lingette Lamazuna à complètement balayé mes doutes.

La texture un peu « peau de chamois » a parfaitement démaquillé mes yeux et tout en douceur ; c’est la solution idéale pour les peaux sensibles.

Ces lingettes vont me faire réaliser des économies; plus besoin de lait démaquillant, ni de lingettes ou de coton…

Cela représente également un gain de place dans ma trousse de maquillage quand je pars en week-end.

Ces  lingettes sont fournies avec un filet qui permet de les laver en machine à 40°, pour une réutilisation pouvant aller jusqu’à 300 fois.

En plus d’être économique Les lingettes Lamazuna réduit mes déchets, un geste que la planète appréciera.

Lamazuna est en vente sur internet au prix de 14,50€ pour 10 lingettes et 25€ pour 20 lingettes

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Précédent

J'ai testé l'Obé l'autre restaurant du Crillon

Suivant

Pâques is in the air…

  1. C’est génial ce truc lailne!
    Je susi comme toi dubitative surtout que je me maquille pas mal mais j’avoue que la photo de la lingette utilisée est impressionnante.
    Et c’est clairement économique.
    A voir….

  2. Laetie

    Bonjour,

    Je viens d’en acheter aussi et j’étais un peu spectique au départ mais c’est super et surtout très économique.
    Bonne journée

  3. Perci

    Dans le genre super sympa pour les yeux sensibles comme les miens il y aussi les gants de toilette en micro fibre !

  4. AGathe

    J’avais essayé des lingettes « maison », en polaire, mais je trouvais qu’elles étalaient plus qu’elles n’enlevaient … tu es en train de me convaincre de passer à un autre système !!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén